Aveugles et sourds sommes devenus.


http://static.blog4ever.com/2012/01/636480/a.gifveugles et sourds sommes devenus
Confortablement endormis sous nos certitudes
Anesthésiés par des évidences imposées
Martelées
Sourds et aveugles aux misères du monde,
Femmes violées, enfants déchiquetés
Foules de sans abris, de sans terres, de sans pays, de sans foyer de sans espoir,
Sourds aux cris de terreur, de douleur, de rage impuissante,
Sourds aux prières des désespérés, à l'appel des égarés, aux reproches de ceux qui n'ont plus rien,
Indifférents car persuadés d'être si loin des combats, des famines, des dictateurs sanglants, des illuminés de toutes origines,
Indifférents car accrochés à notre petit confort, nos petites certitudes,
Enfermés dans nos lamentables égoïsmes, accrochés à quelques biens, quelques maigres subsides,
Terrorisés à l'idée de perdre le peu et de n'avoir plus rien!
Aveugles, sourds et donc dramatiquement indifférents.
Humanité dissoute,
Conscience éteinte ou pervertie,
Peu importe que tant d'humains s'enfoncent,
Pour peu que notre tour soit retardé.
Aveugles et sourds sommes devenus,
Car abreuvés d'images et de discours préfabriqués,
Accrochés à des idées simples et rassurantes,
Formatés,
Persuadés que la vérité est là où ne se développe que le mensonge,
Certains que ce monde n'a pas d'autre mode d'emploi,
Confiants jusqu'à l'aveuglement en ceux qui nous représentent,
Sans voir qu'ils servent d'autres intérêts que ceux du peuple.
Aveugles et sourds sommes devenus,
Avons-nous tout oublié ou n'avons-nous rien appris,
Incapables de voir dans notre histoire,
Les pensées et les hommes qui devraient aujourd'hui nous inspirer.
Les esprits se sont resserrés,
Enfermés dans l'immédiateté,
Nous espérons la providence pour améliorer nos lendemains.
Nous sommes des peuples d'incapables,
Incapables de secouer le joug, incapables d'affronter les oppressions,
Incapables de résister, d'imaginer, de nous projeter.
Nous laissons faire faute de vouloir.
Nous laissons mourir à nos portes ceux que la guerre a jeté sur les routes,
Nous laissons des enfants mourir sous les bombes que nous avons vendues,
Nous laissons des gens sans toit mourir dans nos rues, sans nom, sans histoire,
Nous laissons des millions de terriens survivre et disparaitre dans d'horribles souffrances,
Nous laissons le monde sombrer,
En pensant que nous en réchapperons, que nous survivrons nous aussi,
Que nous ne périrons pas, dans l'illusion d'une toute puissance absurde,
Aveugles et sourds sommes devenus,
Mais ceux que nous négligeons aujourd'hui,
Ceux que nous méprisons,
Ceux que nous délaissons, que nous accablons, que nous abandonnons à leur triste sort,
Ceux que nous ne voulons plus inscrire au fronton de l'humanité,
Tous, ceux qui survivront à notre abandon,
Nous demanderont demain,
"Où étiez-vous quand nous mourrions?"
Nous n'aurons alors plus que la honte à opposer à leur rancœur,
Et s'ils nous demandent des comptes,
Au nom d'une humanité que nous avons trahie,
Que pourrons-nous répondre?
Aveugles et sourds sommes devenus,
Saurons-nous sortir de cette mortelle défaillance?





20/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres