X

Déchéance de nationalité (suite)

Le débat sur la déchéance de nationalité devient proprement illisible pour le citoyen ordinaire que je suis. Si on lit les dernières déclarations parues dans la presse, on déduit que Hollande, Valls, Ciotti, Le Pen sont pour alors que Aubry, Ayrault, Devedjian, Toubon sont contre. Cela devient vraiment compliqué la politique dans ce pays. Si le pouvoir cherchait une proposition clivante, apte à semer une belle pagaille dans l’agencement jusque là compréhensible des positionnements des uns et des autres, il ne s’y serait pas pris autrement.

 

Et les déclarations du premier ministre n’apportent guère d’apaisement. Entre mensonges et exagérations, il s’emploie au maximum de son talent. Mensonges quand il ose dire qu’il n’y a ps de bi nationaux en Allemagne, il oublie juste Cohn-Bendit (voir ici) et plus grave, le secrétaire d’état Matthias Fekel qui tous deux sont franco allemands. Il exagère et force le trait quand il décrète « qu’une partie de la gauche s’égare au  nom de grandes valeurs en oubliant le contexte : la guerre… » Outre qu’on pourrait disserter longuement sur l’état de guerre, Prétendre qu’on puisse s’égarer en défendant des valeurs fortes est tout de même invraisemblable.

Le 23 décembre, le Père Noël a apporté un drôle de cadeau. Le Premier ministre Manuel Valls a confirmé que l'extension de la déchéance de nationalité à tous les binationaux figurerait bien dans la réforme constitutionnelle présentée aux parlementaires en février. Cette annonce a irrité de nombreux élus de gauche et écologistes. Les réactions n’ont pas manqué, et je trouve que leur nombre surprend. La presse s’en est fait écho, et j’en ai recensé quelques unes parmi les plus explicites. Leur virulence laisse augurer des débats houleux dans les jours qui viennent.

 

Je vous les livre sans plus de commentaires.

 

« Si la France est "en péril de paix", alors ne la divisons pas davantage! » JM.Ayrault

 

« Renforçons l'étude de l'histoire à l'ENA. Je ne voterai pas la déchéance de nationalité pour les français de sol. » M. Pouzol

 

«En plus d’une efficacité très discutable, cette mesure apparaît à beaucoup en contradiction avec l’objectif même d’unité nationale, en divisant en droit les Françaises et les Français.»  D. Raimbourg

 

«Parole présidentielle ou pas, une mauvaise idée est une mauvaise idée.» L. Baumel 

 

«Laisser une telle arme juridique entre les mains de gouvernants, issus de partis extrémistes comme je crains qu’un jour ils n’arrivent au pouvoir, est un risque que je ne veux pas courir.» N. Chabanne

 

« Déchéance de la nationalité, déchéance des idées et de nos valeurs. Je ne voterai pas ce texte qui déshonore nos valeurs universelles. » JM. Clément

 

« On ne s'égare jamais en défendant ses valeurs. C'est même l'inverse » F. Lamy

 

«Cette proposition entame le pacte républicain.» C. Paul 

 

«J'en ai marre de ce foutoir permanent, de ce vil besoin d'audimat, de cette dépendance maladive aux sondages.» P. Prat

 

« La déchéance de nationalité uniquement appliquée aux binationaux ne passera pas par moi. Deux poids deux mesures inconcevable! »  E. Pochon

 

« Je ne voterai jamais la déchéance de nationalité pour les binationaux. Elle est inefficace et rompt avec notre tradition républicaine…» M.N. Linnemann

 

« Déchéance de nationalité : manœuvre tactique dangereuse. A trop jouer avec le FN, on risque le boomerang. Ce n'était pas la leçon des urnes. » A. Filippetti

 

«Je ne comprends pas cette décision dite symbolique remettant en cause le droit du sol et créant une discrimination entre binationaux et nationaux. Cette mesure, mise en avant depuis toujours par le FN, reprise par Nicolas Sarkozy en 2010 dans son fameux et triste discours de Grenoble, que j'avais alors fermement combattu, ne me paraît ni efficace pour dissuader les terroristes ni opportune pour l'image de la France porteuse des droits universels de l'Homme !» M. Destot

 

« J’appelle toutes les consciences républicaines à se réveiller et refuser cette pente glissante. » C. Duflot

 

« La déchéance de nationalité est une mesure du Front national. La déchéance morale de Valls et Hollande est totale. » JL. Mélenchon

 

«Il ne faut pas traiter différemment nos ressortissants quand la nationalité de leurs parents ou leur lieu de naissance en font des binationaux. D’abord parce qu’il nous faut assumer qu’ils ont été élevés chez nous, ont fréquenté nos écoles, participent de notre société. Surtout parce que ce serait dire à tous les binationaux qu’ils sont un peu moins français que les autres. Alors que la France, c’est l’égalité.» D. Robiliard

 

« L'union fictive avec la droite ne passera pas par le naufrage de mes convictions. Je ne voterai pas la déchéance de nationalité. » G. Sebaoun

 

« Je trouve que cette mesure est antirépublicaine. En résumé, lorsqu'on a un problème lié au terrorisme avec un citoyen, on le déchoit de sa nationalité et on le renvoie dans son pays d'origine auquel on envoie en gros le message suivant : “Débrouillez-vous avec lui, ce n'est plus notre problème.” Ce genre de comportement ne fait pas partie de notre ADN et à part envoyer un signal à la droite extrême, je ne vois pas quelle est l'utilité de cette mesure, dont l'efficacité n'est pas prouvée.» C. Lemorton

 

« On sait que ça n arrêtera pas les terroristes, c'est une mesure symbolique...Le symbole me fait vomir! » A.L. Dufour

 

« Maintien de la déchéance de nationalité : voilà la leçon que nous tirons des scores du FN aux régionales ? Pas acceptable. » F. Carrey-Conte

 

«  c'est renoncer au principe d'égalité des citoyens fondement de notre République. Inutile dérive, je voterai contre. » L. Gourjade

 

  «L’identité d’une nation, tout comme la citoyenneté, ne s’établissent pas par le sang dont nous sommes issus. Nous ne hiérarchisons pas l’appartenance à la Nation : nous construisons la France sur l’adhésion à des valeurs fondamentales nourries par notre histoire, nos luttes et notre combat de transformation sociale.» I. Bruneau 

 

 «Je suis pour une République qui inclut et je lutte contre toutes les formes d'exclusion et d'amalgame. Je suis fidèle aux valeurs de la République qui font la singularité et la force de notre pays. Et je pense que cela n'est pas une solution dans la lutte que nous menons.» K. Arif

 

« Combattre le terrorisme est une évidence mais ne perdons pas nos valeurs en divisant les Français. Non à la déchéance de nationalité. » H. Jibrayel

 

« Inutile contre le terrorisme, mais redoutable pour servir l’avènement d'un pouvoir autoritaire, liberticide voire dictatorial. » C Castaner

 

« Je ne perdrai pas mon honneur d'homme de gauche en soutenant Hollande et Valls dans leur position sur la déchéance de nationalité. » B. Lalande

 

« Face à l’abject, soyons forts avec nos institutions et nos valeurs, pas hors de nos valeurs. » C. Coutelle... Lire  sa déclaration

 

« Sur un sujet qui touche à l'identité de la France, quand on n'est pas capable d'écrire un post Facebook on évite de réécrire la Constitution » M. Ouraoui

 

« Contre le projet de loi constitutionnelle, l’appel de Pierre Joxe à la gauche vivante » P. Joxe... Lire  son appel ici

 

« Déchéance de nationalité : ma vérité » S. Buis… Lire  sa déclaration

 

«Nous savons tous qu’elle n’est en rien une réponse à la hauteur des sanctions et des précautions que nous devons adopter dans la lutte antiterroriste. Au moment où l’unité nationale est affichée comme une priorité, accepter la déchéance c’est prendre le risque de fragmenter encore un peu plus la société française. Les binationaux sont des Français à part entière.» S. Ghali

 

Cet ensemble de déclarations couvre tous les champs des reproches que l’on peut faire à cette proposition de modification de la constitution. Venant de députés socialistes, ils ne sont pas anodins.

 

Je dis juste à tous ces gens, vous avez une occasion unique de remettre les valeurs de la gauche au premier plan, vous avez l’occasion de vous  opposer à cette dérive sécuritaire. Vous avez manqué le rendez-vous de la loi sur le renseignement, ne manquez pas ce dernier rendez-vous pour retrouver un peu de crédibilité auprès de l’électorat de gauche. Nous n’allons pas vous lâcher, nous allons surveiller attentivement votre vote dans les jours à venir. Si vous trahissez les propos ici rapportés, le divorce sera définitif, Vous ne serez pas pardonnés. Si votre refus empêche le vote de cette loi, vous en serez honorés. Si malgré votre opposition, le gouvernement arrive à ses fins avec les voix de la droite et du FN, les choses seront définitivement éclaircies, et chacun se positionnera à l’avenir en connaissance de cause.

 

J’ai l’intime conviction que Hollande n’est plus que dans la manœuvre politicienne du plus bas étage. Sa seule préoccupation, sa réélection, quel qu’en soit le prix. Vous ne devez pas être complices de cette mascarade.

 

Etre second au premier tour d’une présidentielle et compter sur les voix du FN et de la droite la plus réactionnaire pour l’emporter en jouant sur les peurs est indigne. Vous ne devez pas vous prêter à ce jeu mortifère et destructeur. La guerre contre le terrorisme a bon dos…

 

D’autres infos ici, ici, ici et ici.

 

Pour le retournement de Cazeneuve, regarder  ceci

 

La position de Royal, Valls, Hollande en 2010 c'est à voir  ici

 

Et ne pas manquer la réponse de Pouria Amishahi  ici

 

La raison principale peut-être pour laquelle cette loi devrait être repoussée est rappelée par P. Devedjian, un des rares politiciens de droite à se déclarer opposé au projet:

 

« La mesure ne viserait que les bi-nationaux. Elle ne touche donc pas seulement les naturalisés mais les bi-nationaux à la naissance. De ce point de vue, contrairement à la déclaration des droits de l’Homme (qui, rappelons-le, fait partie du "bloc de constitutionnalité" : veut-on aussi réviser ces grands principes fondateurs ?), les hommes ne naîtraient plus 'libres et égaux en droit' puisque les bi-nationaux peuvent subir une sanction à laquelle les autres échappent ! »

 

Etat d’urgence, déchéance de nationalité : propositions pour en sortir... Par A. Gossement  à lire ici...

 

 


 

 



28/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres




Dans la presse

Ma sélection


François Fillon est bien plus à droite que vous ne pensez.

Politique


Quand François Fillon donnait du "cher Vladimir" à Poutine et blaguait sur leurs candidatures.

L'alliance de la fachosphère et des ultras du sarkozysme pour éliminer Juppé.

Droit à l?avortement : le double langage du camp Fillon.

Un enseignant niçois jugé pour avoir aidé des migrants.

« Soupçons de financement libyen: l'attentat du DC10 au coeur du dossier?.

Comment le député Fillon est devenu consultant VIP.

Les très discrètes mais lucratives « activités de conseil » du candidat François Fillon.

Environnement, énergie, agriculture : voici ceux qui conseillent François Fillon.

Macron, comme un nouveau masque pour le vieux monde.

6 (très) bonnes raisons pour les femmes de fuir le FN.

International


Non, Cuba n?est pas qu?un désastre .

A Tunis, l?audition bouleversante d?une victime de la torture sous Ben Ali.

Mauritanie : peines réduites en appel pour 13 militants anti-esclavagistes, 10 libérables.

Erri De Luca : « Le capitalisme s?est affranchi du souci de l?utilité ».

Georges Malbrunot : « Ni fantasme, ni aveuglement avec les États du Golfe ».

?La dérive autoritaire qui arrive en Turquie peut advenir ici aussi?.

Des villes américaines se font sanctuaires pour les sans-papiers.

Grèce: le cocktail migratoire devient explosif sur les îles.

Economie


« Les grandes banques françaises derrière le projet d?oléoduc combattu par les Sioux.

Flixbus : la face cachée de l?ubérisation.

Ces entreprises qui gagnent de l?argent sur le dos des migrants .

Grand mensonge : le gouvernement parle climat, mais il relance les autoroutes.

JP Morgan et les enfants du Parti communiste chinois.

Macron : 3,6 millions d?euros de revenus, patrimoine négatif ! Ou un compte caché alors ?

Divers


Le journal rémois ?L?Union? dénonce ses lecteurs homophobes.

COP22 : À Marrakech, mais où étaient les États ? .

Climat: que faire après l'élection de Trump?

En soutien aux Sioux du Dakota du Nord.

La comparaison entre Nantes Atlantique et Notre Dame des Landes .

La France embourbée dans le nucléaire.

L?agro-industrie profite de la COP22 pour vendre ses solutions à l?Afrique.

Pourquoi « le pauvre » est devenu l'ennemi désigné.

Mégafichier : une aubaine à plusieurs millions d'euros ?

Bolloré ou la censure par la peur.


malala.jpg


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion