Gaz de schiste: Fuite de capitaux aux USA... Septembre 2015

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2012/01/636480/l_6648879.gif
e ciel s’obscurcit de pus en plus sur l’industrie pétrolière et gazière américaine. Mais aujourd’hui, c’est au portefeuille que ça touche et ça, on y est sensible aux USA. La frénésie qui a entouré l’essor des hydrocarbures de schiste semble retomber aussi violemment qu’elle s’est répandue. Un fort mouvement de désinvestissement touche en effet ce secteur, et il commence à prendre des proportions inquiétantes. Sur le seul premier trimestre, les investisseurs ont retiré près de 30 milliards de dollars de capitaux. En un trimestre, autant de dollars se sont envolés que pour l’ensemble de l’année 2014. On assiste bien à une fuite en avant problématique pour une industrie dans une situation de plus en plus précaire. 

 

Ce qui a changé aussi radicalement la donne est sans conteste la chute des prix du brut. Une baisse de 50% ne peut que provoquer de profondes transformations structurelles en raison du coût élevé des hydrocarbures de schiste.

 

Même si le baril se stabilisait autour des 40 à 50 dollars, les marges n’en seraient pas pour autant acceptables. La restructuration va donc devenir inévitable. Conséquence visible de ce qui vient d’être écrit plus haut, le nombre des fermetures de sites de forages augmente considérablement. Sur un an, les producteurs ont réduit leur nombre de 57%, et, depuis le mois de mai, la cadence s’est encore accélérée.

 

L’Amérique est donc tiraillée entre le choix d’un pétrole bon marché qui réjouit les consommateurs et favorise certains secteurs d’activité, et l’intégralité du secteur pétrolier, grand contributeur au PIB du pays, qui subit de plein fouet cette crise alors qu’il devait l’enrichir.

 

Mais la véritable inquiétude, elle est financière !

 

Les sociétés qui ont multiplié frénétiquement les forages et les projets, quand le baril était encore à 100 dollars, ont contracté des dizaines de milliards de dollars de prêts et de crédits auprès du secteur financier américain. Avec un baril à 50 dollars, on n’est pas loin de parler de créances toxiques. La dette du secteur américain du pétrole de schiste est estimée à 170 milliards de dollars à la fin du premier semestre, le double du montant enregistré l’an dernier. Un grand nombre de sociétés de forage, sont aujourd’hui dans une situation financière catastrophique. 6 d’entre elles ont été placées sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

 

Ce gaz de schiste qui devait devenir une manne pour le pays ressemble de plus en plus à un piège industriel, doublé d’une bulle financière en cours d’explosion.

 

Et c’est dans ce contexte bien morose vous l’avouerez, que les lobbys français s’obstinent, que les industriels sur le vieux continent continuent à avoir la foreuse qui les démange, et veulent nous imposer ce qui, au pays roi du gaz, va s’effondrer.  Et les citoyens continuent à s’y opposer.

 

  https://www.blog4ever-fichiers.com/2012/01/636480/lot.jpg

 



27/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres