Gaz de schiste: Le paraître et l'être... Octobre 2015


Il y a le paraître et l’être. A ce jeu, ce gouvernement fait preuve d’un immense talent. Un président et sa ministre de l’écologie qui visitent les glaciers d’Europe pour prétendument amener une prise de conscience de l’enjeu climatique, la préparation de la COP21 à grands coups de publicité et d’agitation médiatique, et en catimini, l’attribution de nouveaux permis de recherche de pétrole et de gaz sur notre territoire.

 

En effet, à deux mois de la conférence de l'ONU sur le changement climatique de Paris, les ministres de l'écologie et de l'économie ont accordé trois nouveaux permis de recherches d'hydrocarbures liquides ou gazeux. Il s’agit des permis de Champfolie en Seine-et-Marne, de Herbsheim dans le Bas-Rhin et d'Estheria dans la Marne. Deux autres permis ont été prolongés jusqu'à fin 2018: le permis de Bleue de Lorraine en Moselle et de Juan de Nova dans « les terres australes et antarctiques françaises ».

 

Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, ce pouvoir louvoie, passé maître dans l’art du double discours. Il y a les apparences à sauvegarder et le poids des lobbys qui ne renoncent pas.

 

Pour espérer maintenir le réchauffement climatique en deçà des 2°C d'ici à la fin du siècle, il faudrait laisser dans le sol près de 80% des réserves actuelles et prouvées d'énergies fossiles. L’attribution de ces nouveaux permis qui va être vu comme un encouragement à l'exploration de nouveaux gisements est en contradiction avec les ambitions affichées pour la COP21.

 

Madame Royal a beau venir devant les médias nous expliquer que ces autorisations ne sont pas des autorisations d’exploitation, elle se moque un peu de nous. Une fois la porte ouverte qui peut penser qu’ils ne rentreront pas. Le site du ministère ne laisse à cet égard guère de doutes.

Il énumère sans préciser leur nature conventionnelle ou non:

- 50 permis de recherche en cours de validité en métropole et 4 Outre-Mer (où 3 sur 4 n'ont pas de surface définie).

- 115 demandes de permis de recherches.

- 64 concessions et 4 demandes.

 

Si certains ont expiré, d'autres sont en demande de renouvellement ou de prolongation. Douze sollicitent l'attribution de nouveaux « permis exclusifs de recherches d'hydrocarbures liquides ou gazeux ». Ils concernent le bassin parisien, l'Aisne (jusqu'à 10 km de Château-Thierry ou de Reims), la Marne, le Loiret, l'Yonne, la Moselle, le Bas-Rhin, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, les Vosges... les Landes, au bénéfice de diverses sociétés pétrolières. Si Lubéron et Alpilles sont retirés aux appétits de la «Tethys Oil », Bouches-du-Rhône, Alpes de Haute Provence et Vaucluse restent visés par la « Queensland Gas Company » dans le cadre du « permis de Provence » à l'étude.

 

Mme Royal a déclaré « Tant que je serai ministre de l’écologie, il n’y aura pas d’exploitation de gaz de schiste en France. Tout doit être dirigé vers l’économie d’énergie et les énergies renouvelables ». Ne serait-il pas plus simple de tout simplement interdire ?

 

Ces hésitations, ces revirements sont la preuve que des décennies de libéralisation commerciale et financière ont affaibli la capacité des États à œuvrer pour le bien commun et faire face à la crise climatique. Partout, de puissants lobbies et les politiques qui leur sont soumis empêchent toute évolution. 90 entreprises sont à l’origine des deux tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Elles n’abandonneront pas aisément les profits qu’elles tirent de l’extraction des réserves de charbon, de gaz et de pétrole ou de l’agriculture industrielle.

 

Ce que les pouvoirs en place ne peuvent apparemment pas empêcher, c’est donc aux citoyens de rester vigilants et d’agir pour le changer. Il n’y a pas d’espoir et d’avenir dans la marche actuelle du monde sauf si nous la prenons en charge.

 



27/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres





malala.jpg


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion