L'UMP ou le comble de la mauvaise foi.


Le débat politique dans notre pays est vraiment tombé au degré zéro. Plus de débat d’idées, plus de confrontation de points de vue. Juste de l’invective et de la mauvaise foi.

Les dernières escarmouches entre les fines lames de l’UMP (Estrosi, Ciotty… pour ne citer qu’eux) et la ministre de la justice illustrent cette mauvaise foi chronique. En effet, comment ces gens peuvent –ils, sans sourciller, rendre l’actuelle majorité responsable de fait dont ils sont à l’origine. A les écouter, on oublierait presque qu’ils ont été aux commandes jusqu’à il y a peu, et qu’ils ont alors pris des décisions et voté des lois dont les effets se font encore sentir.

La libération des trois condamnés à Chartres, remis en liberté par manque de place, n’est en effet que l’application d’une loi votée par la droite en 2009. Quant à la menace révélée par le « Canard enchaîné »  du 07/08/2013 d’avoir à relâcher des dizaines de détenus, elle vient elle aussi d’une « bourde » judiciaire, un décret régissant la prescription des délits, pris en 2004 par l’UMP Dominique Perben, alors garde des Sceaux.

Si on rajoute à cela que c’est Rachida Dati, la première, qui avait autorisé la justice à relâcher des condamnés à moins de deux ans de prison, on a du mal à admettre ce tir nourri de l’UMP contre l’actuelle garde des sceaux.

Je crains en plus, compte tenu des responsables de ces propos et leur attitude générale envers la ministre, qu’il faille se poser la question des non-dits qui entachent ces prises de position. Cette ministre dérange une certaine frange de la droite, et ce n’est certainement pas uniquement parce qu’elle est garde des sceaux. Disons-le franchement, une femme de couleur, deux raisons probablement pour irriter au plus haut point ces sulfureux personnages.

Je dis que dans ces conditions, il faut être attentif à une possible dérive du débat politique qui n’a plus de politique que le nom ! Quand le débat devient pugilat, quand le mensonge et la dissimulation deviennent la règle, c’est le système dans son entier qui se trouve menacé.

De trop semer le vent, on risque un jour de ne plus pouvoir maîtriser la tempête !

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif
 

 



07/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres