Malaise dans la commémoration


http://static.blog4ever.com/2012/01/636480/j.gife n’ai jamais été très à l’aise avec les commémorations. Ce 13 novembre ajoute encore au malaise. 130 personnes ont trouvé la mort et quand je lis ce matin « qu’Il faut combattre le terrorisme par l’intelligence », je suis assailli par le doute. Que peut bien venir faire l’intelligence dans le débat quand des individus ont assez de haine, de folie pour venir se faire sauter au milieu de la foule et emporter des vies innocentes dans le tourbillon de leur nihilisme absurde !

Notre réponse, si elle est émouvante, respectable, n’en est pas une. On ne répond pas à pareille violence par la compréhension, la fraternité, l’intelligence. Nous allons allumer des bougies, lancer des petits ballons de couleur, couvrir le sol de fleurs multicolores. Nous allons essuyer des larmes, partager notre émotion, pendant que des sauvages sanguinaires, dans le secret glacé de quelque cave ou masure préparent les explosifs qui sèmeront demain encore la mort et la douleur. Un hommage rendu par un groupe de rock, la tentative de faire croire que demain sera comme hier, que la vie est la plus forte, que notre grandeur d’âme vaincra la noirceur mortelle de ces barbares, tout cela est bien dérisoire. Non ! Demain ne ressemblera plus jamais à hier. Ces fous furieux ont fait basculer la planète dans l’angoisse, la peur, la souffrance. On peut jouer toutes les musiques du monde, ils sont désormais là, et ne nous laisseront pas en paix dans leur délire mortifère et leur négation de l’humain.

Je trouve donc que ces commémorations ne sont qu’une réponse convenue à un évènement qui nous a plongés dans des temps que nous croyions bien éloignés. Elle a ébranlé durablement nos certitudes, elle a mis de la peur là où il n’y avait qu’insouciance.

Que l’on me comprenne bien, je suis horrifié par ce qui s’est produit ce 13 novembre 2015, je ressens une tristesse infinie face à toutes ces vies brisées, je comprends que chacun cherche à se raccrocher au moindre espoir, au plus petit soutien. Mais des plaques de marbre, quelques chansons, la lueur vacillante de petites bougies aux fenêtres ne nous protègera pas de la folie meurtrière de ces terroristes. Je veux bien que l’on nous parle de fraternité, mais que faire de cette fraternité avec des ennemis, car il s’agit bien d’ennemis, qui ne sont que haine et violence ? On essaie bien de nous vendre ces derniers temps l’écroulement de Daesh, la perte de ses territoires, la perte d’influence… Quelle illusion !

C’est ainsi : je tenais juste à exprimer mes doutes, non sans dire toute ma compassion pour les victimes, qu’elles soient ici ou là-bas, quel que soit leur prénom, leur couleur, leur pays, toutes et tous victimes du même terrorisme, de la même folie meurtrière. Je voulais juste dire dans le même temps qu’il y a quelque hypocrisie chez ces dirigeants qui arment, et financent ceux-là même qui soutiennent les responsables de ces tueries et viennent ensuite dévoiler les plaques de marbre et ânonner leurs beaux discours.

Je voulais juste dire que le chagrin et la douleur ne doivent pas nous rendre naïfs, pire peut-être aveugles, dans un monde où, pardonnez-moi, on ne doit plus tendre l’autre joue.

 

hommage1.JPG hommage2.JPG

 

 


 



17/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres





malala.jpg


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion