L'étrange admiration de Fillon pour Thatcher


http://static.blog4ever.com/2012/01/636480/c.gif Ce cher Fillon répète à qui veut l’entendre son admiration pour la miss Thatcher et la manière avec laquelle elle aurait redressé l’Angleterre. Il entend même nous accommoder à la même sauce. Cette admiration confine par moments à l’aveuglement qui le pousse à refuser la contradiction.

N’allez pas lui dire que le bilan de Thatcher est loin d’être aussi reluisant qu’il le prétend, il se mettrait presque en colère. Et pourtant le bilan des années thatchériennes n’est pas si idyllique :



Quand elle arrive au pouvoir, en mai 1979, le taux de chômage est de 5,3%. Il est à 7,3% en novembre 1990, quand elle quitte le pouvoir. En 1984, il atteint même un pic de 11,9.

En 1979, 13,4% des Britanniques vivent sous le seuil de pauvreté. Le nombre de pauvres commence à augmenter au milieu des années 80. En 1990, 22,2%, soit 12,2 millions de personnes, sont sous le seuil de. Alors qu’il a été relativement stable au début des années 80, le taux de personnes vivant avec moins de 60% du revenu médian explose à partir de 1985.

Cette tendance n’est toutefois pas propre au Royaume-Uni. La courbe du taux de chômage y suit la même tendance que celle de la France, des Etats-Unis et de l’Allemagne, mais dans des proportions plus importantes. Pas de miracle Thatchérien donc.

SI on rajoute que les inégalités ont explosé également sous l’ère Thatcher, on comprendra que l’admiration de Fillon pour cette politique ne laisse rien augurer de bon pour la France.

 



02/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres