Brèves du 28/07/2016


28/07/2016

 

http://static.blog4ever.com/2012/01/636480/a.gifprès les douloureux évènements de St Etienne du Rouvray, parmi le flot de paroles provenant de tous bords, deux phrases qui ont retenu mon attention. Je les ai notées pour ce qu'elles ont de choquant dans la bouche de personnes que l'autorité et la position devraient inciter à la retenue et la pertinence.
La première au débit de Hollande. Dans sa réaction première, il a dit: "Tuer un prêtre, c'est profaner la République"
Il y avait tellement de façons possibles d'exprimer l'horreur du crime et la douleur de tous les français dotés d'un peu de compassion. Mais sa phrase est mal choisie. Il me semble en effet que la République est séparée de l'église. Ce terroriste n'a pas profané la République, il a profané un lieu de culte, il a martyrisé une personne de paix...

La seconde a été prononcée par le cardinal André-Vingt-Trois dans son homélie en hommage au prêtre assassiné.
Je cite: "silence des élites devant les déviances des mœurs et la législation de ces déviances"
Que venait donc faire cette perfide allusion au mariage pour tous dans cet hommage.
Pauvres de nous! Les élites, fussent-elles écclésiastiques ou politiques ne peuvent s'empêcher de divaguer et d'utiliser tout évènement à leur profit: A cette occasion, c'était obscène!


Ce qui a le plus choqué l'ex-UMP, après l'attentat de St Etienne du Rouvray, c'est que le Sarko ne figure pas sur la photo de la cérémonie...

Et oui, mesdames et messieurs, le pourfendeur des arguties juridiques est choqué de ne pas apparaître sur les photos de famille...

Ils en sont là et vont bientôt se présenter à vos suffrages, ne perdez surtout ça de vue!


Deux jours après l'attentat dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, la Turquie assure avoir prévenu les autorités françaises des soupçons de terrorisme qu'Ankara portait sur Adel Kermiche, l'un des assaillants. Le jeune homme de 19 ans est passé à l'acte mardi en prenant en otage six personnes et en égorgeant le père Jacques Hamel.

Les autorités turques précisent également que la France avait signalé la présence de Kermiche dans un vol Genève-Istanbul le 13 mai 2015. A la demande de Paris, la Turquie assure avoir refusé l'entrée sur le territoire au terroriste le 14 mai 2015 et l'a renvoyé immédiatement en Suisse.

"Nous avons compris qu'Adel Kermiche souhaitait rejoindre la Syrie", a déclaré un responsable turc.

Adel Kermiche, né le 25 mars 1997 à Mont-Saint-Aignan, commune proche du lieu du drame, avait tenté à deux reprises de rejoindre la Syrie. Alors mineur, il part une première fois le 23 mars 2015. Il est arrêté le lendemain par les autorités allemandes à Munich puis renvoyé en France. Quelques semaines plus tard, il tente à nouveau de repartir. Cette fois-ci, il est stoppé en Turquie à son arrivée d'avion en provenance de la Suisse.

Et en plein état d'urgence, avec toutes les mesures en place, on n'a pas pu empêcher ce type de passer à l'acte... On se sent protégés c'est fou par toutes ces mesures d'exception...


François Hollande déplore qu’il n’y ait "plus de journaux de gauche en France".

Mais pour quoi faire vu qu'il n'y a ni politique ni politiciens de gauche?


L'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), avait signalé le possible passage à l'acte d'un des deux terroristes de ST Etienne du Rouvray... Par manque de moyens humains et matériels, ils n'ont pas pu le localiser à temps...

Et là tu penses à celui qui a drastiquement diminué les effectifs de police et déstructuré les services de renseignement et qui donne des leçons dans tous les médias...


daesh lance ses malades mentaux partout dans le monde, la préoccupation d'un nombre grandissant de terriens est la chasse au pokemons...

Bon!


Qui donc a pu écrire une critique aussi pertinente?

"Mon inquiétude unique, devant le journalisme actuel, c'est l'état de surexcitation nerveuse dans lequel il tient la nation. Et ici je sors un instant du domaine littéraire, il s'agit d'un fait social. Aujourd'hui, remarquez quelle importance démesurée prend le moindre fait. Des centaines de journaux le publient à la fois, le commentent, l'amplifient. Et, pendant une semaine souvent, il n'est pas question d'autre chose ce sont chaque matin de nouveaux détails, les colonnes s'emplissent, chaque feuille tâche dé pousser au tirage en satisfaisant davantage la curiosité de ses lecteurs. De là, des secousses. continuelles dans le public, qui se propagent d'un bout du pays à l'autre. Quand une affaire est finie, une nouvelle commence, car les journaux ne peuvent vivre sans cette existence de casse-cou. Si des sujets d'émotion manquent, ils en inventent. Jadis, les faits, même les plus graves,étant moins commentés, moins répandus, émotionnaient moins, ne donnaient pas, chaque fois, un accès violent de fièvre au pays. Eh bien c'est ce régime de secousses incessantes qui me parait mauvais. Un peuple y perd son calme, il devient pareil à ces femmes nerveuses qu'un bruit fait tressaillir, qui vivent dans l'attente effrayée des catastrophes. On le voit depuis quelques années, l'équilibre de la saine raison semble détruit,le contre-coup des événements est disproportionné et l'on en arrive à se demander avec anxiété si, dans des circonstances véritablement décisives, nous retrouverions le sang-froid nécessaire aux grands actes."

Zola 1888...................... Rien de neuf sous le soleil!


Cazeneuve demande à l'IGPN d'établir la vérité sur les évènements de Nice... OK... Juste un rappel...

L'IGPN est rattachée à la direction générale de la Police nationale, qui dépend du ministère de l'Intérieur."

je sais, j'ai mauvais esprit!


Sarkozy réduit l'état de droit à des "arguties juridiques"...

Vous savez, les "arguties juridiques", c'est le truc qui lui permet d'échapper à toute condamnation jusqu'à présent...


Moi je dis, tous les responsables d'actes terroristes en France sont des hommes... La solution est donc simple: supprimons les hommes...


Le virus zika propagé par le moustique tigre provoquerait des microcéphalies...

Il y a un paquet de politiques français qui ont dû être piqués...


Il s'est trouvé 61 députés pour saisir le conseil constitutionnel contre la loi travail...

quand il s'agissait de déposer une motion de censure lors du vote de la dite loi, ils ne parvenaient pas à être 58...

Étrange non?

 

 



28/07/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres





malala.jpg


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion