Nous avons l'émotion sélective


http://static.blog4ever.com/2012/01/636480/h.gifier, 60 morts en Irak, majoritairement des adolescents, tués par un autre adolescent kamikaze... Le comble de l'horreur.
Aujourd'hui, 65 morts dans un attentat au Pakistan...
Et chez nous, pas de pancarte "je suis irakien", "je suis pakistanais", pas de drapeaux aux fenêtres, la Tour Eiffel ne changera pas de couleur. Les petites bougies vacillantes comme notre humanité ne s'allumeront pas. Juste un titre dans les journaux télé.
Nous avons donc l'émotion et la compassion à géométrie variable: ce qui nous touche de près nous émeut, ce qui est loin nous indiffère. Les morts sur cette terre n'ont pas la même valeur, ils n'ont pas droit aux mêmes hommages.
Nous sommes donc à ce point égoïstes, à ce point capables d'indifférence?
S'étonnera-t-on un jour si tous ces gens meurtris, martyrisés, demandent des comptes à ceux qui les auront à ce point ignorés. A ceux qui les auront méprisés. A ceux qui les auront rejetés aux frontières de l'humanité.
Alors, même si ça ne résout rien, même si ça ne soigne aucune plaie, même si ça ne soulage aucune détresse, que nous ayons au moins une pensée pour tous ces gens persécutés eux-aussi par les mêmes qui ont frappé chez nous.
Nous sommes une même humanité, chaque victime la fait vaciller un peu plus.

 

 



30/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres







Rechercher dans le blog